dimanche 20 février 2011

À propos du trouble de personnalité limite

Le trouble de la personnalité borderline est décrit comme « un schéma envahissant d'instabilité dans les relations interpersonnelles, de l'image de soi et des affects, également marqué par l'impulsivité commençant chez le jeune adulte et présent dans un grand nombre de contextes. » — DSM-IV, axe 2

Selon le DSM-IV, il faut au moins 5 des 9 critères présent pendant un laps de temps significatif :
  1. Efforts effrénés pour éviter un abandon réel ou imaginé.
  2. Mode de relations interpersonnelles instables et intenses caractérisées par l'alternance entre les positions extrêmes d'idéalisation excessive et de dévalorisation.
  3. Perturbation de l'identité : instabilité marquée et persistante de l'image ou de la notion de soi. 
  4. Impulsivité dans au moins deux domaines potentiellement dommageables pour le sujet (par ex., dépenses excessives, sexualité, toxicomanie, conduite automobile dangereuse, crises de boulimie) 
  5. Répétition de comportements, de gestes ou de menaces suicidaires, ou d'automutilations
  6. Instabilité affective due à une réactivité marquée de l'humeur (par ex., dysphorie épisodique intense, irritabilité ou anxiété durant habituellement quelques heures et rarement plus de quelques jours)
  7. Sentiments chroniques de vide
  8. Colères intenses et inappropriées ou difficulté à contrôler sa colère (par ex., fréquentes manifestations de mauvaise humeur, colère constante ou bagarres répétées)
  9. Survenue transitoire dans des situations de stress d'une idéation persécutoire ou de symptômes dissociatifs sévères
En somme, le trouble de personnalité limite est principalement caractérisé par :
  • la peur du rejet et de l'abandon
  • l'instabilité de l’humeur ;
  • la difficulté à contrôler les pulsions, les actions, les agirs ou les réactions impulsives souvent néfastes ;
  • les relations interpersonnelles instables ;
  • une difficulté avec l’intimité ;
  • une dissociation et une méfiance importante en présence de stress.
Source: Wikipédia

2 commentaires:

Nanou La Terre a dit…

Mais oui, le DSM-1V. La première fois que je suis tombée sur ce système d'évaluation, j'ai tout de suite compris...
C'est vraiment bien ce que tu fais, sensibiliser les gens, les informer, au travers te souffrance.. Il le faut, les préjugés sont tellement grands, il y a beaucoup de travail à faire!

WebSyCreation a dit…

... et le mode de thérapie aussi, y'a beaucoup de pas à faire. Je n'ai rien trouvé pour moi, qui marche encore et surement, je ne suis pas seule dans cette situation ;)

Messages les plus consultés (7 derniers jours)