jeudi 12 janvier 2017

L'après entrevue téléphonique de mardi

Visage meurtrie
La société est faite telle que l'aide qu'elle crie haut et fort qu'elle peut apporter, soutenir les personnes dans la détresse psychologique, est fausse. Tout est biaisé par les lois. Surtout les lois du silence... qui peuvent être brisé.

Quand elle m'a demandé si je vivais de la violence. Si je faisais la violence. Je savais que je ne pouvais pas dire la vérité.

Quand elle m'a demandé ce que j'ai d'important à mentionner tout de suite qu'il serait indispensable que la ou le futur intervenant devrait connaître avant le début des rencontres. J'ai dis que j'ai eu un diagnostique de Trouble de Personalité limite en 2009. Elle m'a tout de suite faite savoir qu'ils ne traitent pas ce trouble.

Et je vous fais grâce du paragraphe sur la consommation d'alcool.

J'ai tellement regretté! Mais là, putain de merde, qu'est-ce que je suis en train de faire? Je suis en train de monter un dossier judiciaire contre moi???

C'est quoi cette merde de mentalité qui croit que je suis coupable d'être moi-même et que demander de l'aide psychologique est un verdict de culpabilité???

Et coupable de quoi? De faire la violence parce que je subis la violence? Coupable de ne pas prendre de pillules contre la dépression? "C'est vous qui avez décidé d'arrêter?" Comme si je n'avais aucune raison valable parce que je ne suis pas médecin?

Et même sur le sujet du suicide, j'ai dû encaisser un jugement:
"Avez-vous des idées suicidaires?" 
Oui
"Vous avez pensé faire ça comment et quand?"
(Ok. J'ai déjà fait mon cours en santé mentale. Je sais où tu veux en venir, ok?)
Avec ma voiture, encore hier...

J'ai dû donner l'explication en long et en large que ce n'était pas obligatoirement à cause du diagnostique Borderline que "j'avais des idées suicidaires". Que les gens "normaux" eux aussi avaient des épisodes possible d'idées suicidaires.

Quelle merde! J'ai appris beaucoup de choses déjà et je n'ai même pas rencontré un intervenant encore.

FARME TA GUEULE! Tu demandes de l'aide parce que tu sais que t'es au bord du gouffre, tu as envie de te tuer ou tuer quelqu'un d'autre. Tu subis de la violence et tu violente les autres. Tu sais que ce n'est pas normal et tu cherches de l'aide avant l'irréparable! Et la seule solution qu'il me vient à l'esprit après cet entrevue téléphonique c'est, suicide-toi!

Tout ce que tu voudrais avouer et vouloir corriger sera retenue contre toi! Suicide-toi! Comme ça tout le monde ne te prendra pas pour un monstre avec des idées de tuer ceux qui te violente!

Et après, cette même société qui sort des statistiques sur le nombre de suicidés... Pfffff. Maintenant, si je me suicide, vous comprendrai que je ne voulais froisser personne avec mes vérités.

1 commentaire:

Corantin Menguy a dit…

Salut.

Je ne suis pas certain d'être la personne la plus avisée étant moi même dans un état plus que lamentable mais si je peux t'être d'une quelconque utilité n'hésite pas...
lcf017@gmail.com (ps : gmt française donc t'inquiètes pas si je ne réponds pas du tac au tac)

Messages les plus consultés (7 derniers jours)